La mairie fait peau neuve

Le réaménagement de la mairie est un enjeu est important pour notre commune nouvelle. Les travaux ont commencé en septembre 2020. Retrouvez ici le journal de chantier.

Petit journal du chantier

Novembre 2020

Les nouvelles fenêtres en bois sont posées au premier étage.
Le plancher du rez-de-chaussée (côté secrétariat) a été déposé et reposé.
Les cloisons du rez-de-chaussée sont posées et la pièce d’accueil du public prend forme peu à peu.
À l’étage les poutres de support du faux-plafond sont mises en place.

Octobre 2020

La charpente a été reprise et la toiture est presque terminée. Les anciennes tuiles plates mécaniques ont été remplacées à l’identique.


Septembre 2020

Le réaménagement de la mairie est un enjeu est important pour notre commune nouvelle. Ce bâtiment est en effet très symbolique : il s’agit de la « maison commune », celle où les habitants se rencontrent, viennent effectuer des démarches importantes pour leur vie quotidienne, se marient, celle où le conseil municipal se réunit,celle où les employés de la commune travaillent et accueillent le public.

Interview de l’architecte

Nous avons souhaité partager avec vous un moment d’échanges avec Christina Spanjers (atelier Cahuette), l’architecte sélectionnée pour ce projet, à l’occasion de la première réunion de chantier du 1er septembre 2020.

Parlez-nous de ce projet et ce qu’il a de particulier dans votre parcours d’architecte.

Christina Spanjers : Alors, vraiment, c’est de la crème ce chantier ! C’est rare de travailler avec des maîtres d’ouvrage qui sont dans la démarche de valoriser leur patrimoine, qui ont un projet collectif et qui le portent activement tout en nous faisant confiance dans notre mission d’architecte. Les gens ont bien souvent des idées préconçues sur le travail que l’on doit fournir. Là, nous avons eu la liberté de proposer, d’esquisser le projet et nous avons été très rapidement sur la même longueur d’ondes. L’écoute de l’équipe des élus est précieuse pour nous et on apprend les uns des autres, au fur et à mesure de l’avancée du projet.

Comment abordez-vous ce chantier qui démarre ?
Christina Spanjers : Avec beaucoup d’enthousiasme et j’ai hâte de voir le résultat ! L’équipe des professionnels du bâtiment sélectionnée est prometteuse. Cela ne va pas être de tout repos car douze corps de métiers vont intervenir. Je vais donc avoir beaucoup de choses à gérer. Mon rôle n’est pas seulement de valider ou de sanctionner... je me vois avant tout comme un chef d’orchestre.

Parlez-nous de l’atelier Cahuette

Christina Spanjers : Cela fait seulement trois ans que Cécile Bouillon et moi-même avons créé notre atelier. Nous avons un goût particulier pour les chantiers de rénovation, comme celui-ci. On voit le bâtiment comme un « organisme vivant » et on essaie de « l’écouter ». Avant tout chose, on prend le temps de s’immerger complètement dans le bâtiment, de l’observer sous toutes ses coutures, de comprendre son fonctionnement et ses articulations. Cette première phase permet déjà de se projeter en étant au plus proche de ce qu’il est capable d’accepter. On ne fait pas un projet dans de l’ancien comme on fait un projet dans le neuf ! Mon rôle d’architecte est de le mettre en valeur, de le servir.

Quels matériaux avez-vous proposés pour cette rénovation ?

Christina Spanjers : Mes choix sont guidés par les notions de durabilité et de compatibilité. Les matériaux et les techniques sélectionnés doivent aller dans le sens de la nature du bâtiment. Par exemple, on remplace un plancher bois par un autre plancher bois là où le bureau d’études aurait opté pour un sol béton. Pour tous les détails du projet, le bois est très présent et j’ai souhaité jouer sur le trio matières-textures-couleurs avec beaucoup d’authenticité mais aussi de douceur. Je veux que les gens se sentent bien dans la mairie. Ici, dans la salle du conseil, le travail consiste à trouver l’équilibre entre les bois clairs et foncés, par exemple. Il faut que ce soit chaleureux tout en étant techniquement adapté (chauffage, acoustique, éclairage) et que la lumière soit agréable partout.

Dans les détails que vous avez conçus, lequel avez-vous le plus hâte de voir se concrétiser ?
Christina Spanjers : Je dirais l’escalier central avec ses marches en bois et les garde-corps métalliques. Je suis impatiente aussi de voir le rendu des parois courbes et ses habillages de bois clair. J’ai en même temps une petite appréhension... j’espère que tout va bien se passer dans la réalisation.

Comment avez-vous pensé aux habitants en concevant le projet ?
Christina Spanjers : Je me suis demandée si en étant dans cette mairie j’aurais envie d’habiter dans cette commune. Une mairie qui est douce, accueillante, au goût du jour est à l’image de la façon dont on peut vivre dans la commune.


2e semestre 2019

Pour mener à bien les travaux d’aménagement intérieur de la mairie de Val-de-Bonnieure à St-Angeau, la municipalité s’est adjointe les services de l’ATD16 (Agence Technique Départementale de la Charente) en matière de maîtrise d’ouvrage.
L’appel d’offres pour la maîtrise d’œuvre a été lancé en juin 2019.

Cinq cabinets d’architectes ont répondu et le choix s’est porté sur l’atelier Cahuette (Angoulême) composé de deux architectes : Christina Spanjers & Cécile Bouillon, très attachées aux travaux de réhabilitation de bâtiments anciens. Elles travaillent en co-traitance avec une économiste, un bureau d’études structures et un bureau d’études thermique fluide et électrique.

Un diagnostic préalable
Cette équipe a déjà réalisé le diagnostic complet du bâtiment avant travaux révélant des besoins indispensables de réfection de la couverture, consolidation de la charpente, consolidation de certains planchers, remplacement des éclairages (tous vétustes) et interrupteurs... Le diagnostic a également permis de détecter l’attaque de capricornes dans la charpente qu’il a fallu traiter urgemment pour stopper le phénomène : le problème a été fort heureusement pris à temps.

Les orientations du projet de réhabilitation et points de vigilance :

  • loger les services nécessaires pour le fonctionnement de la mairie
  • optimiser le fonctionnement du bâtiment et améliorer sesperformances énergétiques
  • adapter les locaux aux exigences d’accessibilité
  • valoriser ce bâti situé en cœur de bourg de Saint-Angeau
  • viser à une meilleure gestion de la lumière dans les bureaux
  • revoir la distribution des espaces et rendre les fonctions du bâtiment plus lisibles
  • aménager des espaces de discrétion nécessaires au service public
  • établir des sanitaires en rez-de- chaussée (actuellement au sous- sol).

Les travaux d’aménagement intérieur porteront, au rez-de-chaussée, sur la réorganisation de l’espace d’accueil du public et des bureaux du secrétariat. La salle des mariages et du conseil sera conservée en l’état et juste « rafraîchie ».

À l’étage, l’ancienne salle des fêtes sera cloisonnée afin de créer des bureaux, des espaces de réunion, une tisanerie et des espaces de rangement.

Pour des raisons pratiques et afin de laisser le bâtiment vide pendant les études et les travaux, les services administratifs de la mairie se sont installés en novembre 2019 à la mairie de St-Amant-de-Bonnieure.


Galerie photos ou Portfolio